The Suds' Evenings at Antique theater


The Suds' Evenings at Antique theater


The Precious Moments in the Courtyard of the Archbishop's Palace


The Precious Moments in the Courtyard of the Archbishop's Palace


The Forges' Nights at Parc des Ateliers


The Forges' Nights at Parc des Ateliers

Les RENCONTREs PROFESSIONNELLES

Rencontre Pro 10 juillet

Musiques et danses du monde, de l’oralité à la pratique, les enjeux de la transmission

Mardi 9 juillet, 10h30 > 18h . Espace Van Gogh

En partenariat avec :

FAMDT
Transmettre les musiques traditionnelles et du monde, c’est transmettre, au-delà d’une technique ou d’un répertoire, des patrimoines, des histoires, des regards portés sur le monde. Transmettre les musiques traditionnelles et du monde, c’est mettre la diversité culturelle au service du vivre ensemble, c’est interroger la place et le rôle des Droits Culturels dans l’espace public.
Transmettre les musiques traditionnelles et du monde, c’est faire territoire en contribuant à l’écriture d’histoires commune, en fabriquant du lien entre les personnes. Alors que les politiques publiques de l’Education Artistique et Culturelle se redéfinissent à l’aune d’enjeux de territoires fragmentés et enclavés, les pratiques musicales et chorégraphiques issues de la diversité culturelle apparaissent comme de formidables outils pour réinventer la place des personnes dans le récit commun. 
  • Transmission, formation, médiation… Les musiques de l’oralité sont-elles solubles dans l’institution ?
  • Un territoire, des répertoires : la place et le rôle des pratiques artistiques d’ici et d’ailleurs dans les politiques d’EAC locales ?
  • Les outils de la transmission : longtemps absentes des conservatoires et autres lieux de transmission de savoirs, les musiques et danses du monde ont su créer leurs propres outils.

S'inscrire

Nouveaux médias et nouveaux prescripteurs

Mercredi 10 juillet, 10h30 > 18h . Espace Van Gogh

La révolution numérique a bouleversé le paysage médiatique français, fragilisant les médias traditionnels dans leurs principes fondamentaux, les obligeant à revoir leur modèle économique et leur manière de s’adresser à leurs lectorats. Le choix des faits, leur hiérarchisation et leur analyse, à l’aune d’une ligne éditoriale non dénuée de subjectivité, ont de tout temps consacré le rôle prescripteur de ces médias. Mais l’intrusion du numérique dans la production et la diffusion de l’information a remis en question cette légitimité, en substituant à ces acteurs historiques les algorithmes des grandes plateformes et en ouvrant de nouveaux espaces de médiation.

Youtube est un symbole de cette transformation. En totalisant près de 50% de la diffusion de la musique en streaming dans le monde, cette plateforme est devenue, par son pouvoir de recommandation, autant que par la valeur accordée au nombre de vues, un indicateur incontournable de tendances musicales, dont les influenceurs d’hier peuvent se retrouver cantonnés au rôle de commentateurs.

Nous convions donc de nouveaux médias (#auxsons, spécialisé dans les musiques du monde, le Club de Médiapart, avec sa logique participative…), et des représentants de radios et journaux (Radio Nova, journal culturel Zibeline), ainsi que des acteurs de plateformes de streaming (Deezer…) à venir confronter et exposer leurs stratégies pour déceler complémentarités et divergences de ces acteurs de l’information de l’ère post-révolution numérique.

S'inscrire

Renseignements auprès de Miléna Ladino :
protocole@suds-arles.com