SAÂDIA SOUYAH 
Des cabarets orientaux parisiens à Bartabas en passant par l’opéra, une incursion dans le théâtre et une rencontre avec le butō, cette artiste a été la première danseuse chorégraphe orientale invitée pour une de ses créations au Centre National de la Danse à Paris. Fondatrice du Centre des danses arabes et écritures contemporaines, elle oeuvre aujourd'hui au sein de la Cie Saâdia Souyah et partage régulièrement sa pratique avec des danseurs contemporains (comme Nuria Rovira Salat) et divers publics. Parmi ses dernières créations, la pièce pour 6 danseuses, Nouba de femmes, a été présentée à l’Institut du Monde Arabe à Paris en 2016 et son solo, Ce qui me traverse, faisait partie en 2018 du programme des journées chorégraphiques de Carthage en Tunisie.

De la danse du ventre à la transe ! Par une approche ludique, Saâdia Souyah vous invite à découvrir les fondamentaux du corps dansant arabe (posture, motifs rythmiques, espace, rituels, mouvements de tête, de bassin, attitudes de bras et d'épaules) et à explorer au plus près les sensations, des danses d’extase et de jubilation. Ces stages ouverts à tous permettent également aux niveaux intermédiaires d'élargir leur connaissance et d'améliorer leur niveau technique.

CHAÂBI MAROCAIN, DANSES ANIMALIÈRES
Tous les mouvements de la danse orientale à la sauce marocaine : du rythme, de la pulsation, de l'énergie  !


Ouvert à tous,
ce stage vous invite à découvrir les danses Chaâbi du Maroc. Basées sur la répétition d’un geste quotidien, ces danses féminines, intérieures et exubérantes à la fois permettent d'aborder les mouvements phares de la danse orientale. Un travail sur la posture, pour mieux placer, ressentir son corps et trouver son propre mouvement, permettra de découvrir ces diverses danses, de clarifier votre technique et peut-être même d’entrer dans la transe. Notamment basées sur l'imitation de l'animal, c'est par exemple en vous inspirant du cheval que vous travaillerez les fameux mouvements de buste et de bassin !

DANSE AHWACH
Une colonne vibratoire, un mouvement cardio, un jeu avec le rythme et l'espace : de la jubilation à la transe !

Pratique sociale et rituelle propre aux amazigh du Haut-Atlas marocain, la danse ahwach est une chorégraphie collective, festive et puissante, aussi bien dansée par les femmes que les hommes. Accompagnée d'un chant traditionnel (la tawala) orchestré par un soliste, en ronde, en lignes et au travers de pas simples inclus dans une logique de questions-réponses, cette danse qui s'effectue sur un rythme crescendo amène à la transe et libère le souffle. Danse, musique et chant s'imbriquent ici pour composer une forme artistique d'une grande subtilité : une belle manière de plonger en immersion dans cette culture tout en apprenant sur soi et son rapport aux autres dans le collectif. 

 Les + SUDS :

  • Les deux stages seront accompagnés aux percussions par Salah Benbrahim.
  • Le temps d'une séance, vous danserez sur les rythmes des stagiaires de percussions orientales!
  • Complétez votre apprentissage avec les stages de danse soufie ou de percussions orientales et réservez votre Soirée Suds avec Ibrahim Maalouf invite Haïdouti Orkestar avec Djazia Satour en première partie.

Restitution de fin de stages : ces stages participeront aux présentations publiques le samedi 13 juillet.

Télécharger les fiches complètes des stages de Danse Ahwach
et de Chaâbi marocain.

Photo ©Julien Creff

Share this event