Soirée Suds - Théâtre Antique

Magnifiquement restauré, d’une beauté et d’une acoustique exceptionnelles, le Théâtre Antique abrite 2000 places assises et un orchestra de 500 places pour danser sous la voûte étoilée, ou pour s’installer au plus près des artistes. Chaque Soirée Suds offre deux concerts sublimés par la magie des lieux… avec des formations musicales de renommée internationale, ou en découverte en France et en Europe.

Calypso Rose (trinidad & tobago) / 75 min

Mercredi 12 juillet à 21h30

Reine incontestée du calypso, cette sémillante septuagénaire a remporté début 2017, une Victoire de la Musique avec Far From Home : un album qui porte sur trois titres la signature musicale d’un certain Manu Chao

Aussi légendaire que les rythmes chaleureux des carnavals de son île natale, l’irrésistible doyenne conquiert aujourd’hui les scènes européennes - une reconnaissance qui rappelle la formidable aventure musicale de Cesaria Evora ou de Compay Segundo… Débordante de vitalité, elle chante l’amour avec une joie de vivre juvénile, et dénonce les injustices sociales avec une conscience politique tout aussi alerte !


McCartha Linda Sandy Lewis alias Calypso Rose, est née en 1940 à Bethel, petit village de l’île de Tobago qui, avec Trinidad, constitue le foyer d’une musique parmi les plus appréciées au monde : le calypso. Né à la fin du 19ème siècle du métissage entre des ingrédients musicaux africains et européens, le genre a véritablement pris son essor dans la première moitié du 20ème pour devenir un art à l’incomparable raffinement mais aussi un média à part entière, pouvant traiter des moindres problèmes du quotidien comme des questions importantes de société. Rendu universel dans les années 50, grâce notamment à Harry Belafonte, le calypso est longtemps demeuré l’apanage exclusif de la gent masculine jusqu’à ce que notre pétroleuse n’entre dans la danse pour en dynamiter les conventions. En 1972, elle est la première à remporter le titre de reine du Calypso puis, six ans plus tard, celui de Calypso Monarch qui unifie les catégories homme et femme. Une chanson du nouvel album intitulée Calypso Queen donne d’ailleurs une idée de la fierté qu’elle éprouve encore aujourd’hui à avoir été celle qui a su renverser l’ordre établi.

Elle a dû affronter l’hostilité d’un père, pasteur baptiste, farouchement opposé à sa carrière de musicienne, et fut, adolescente, victime d’abus sexuels, comme elle s’en confie courageusement dans le documentaire Calypso Rose, Lioness in the Jungle, qui lui fut consacré en 2009 (il sera projeté au Musée départemental Arles antique le 11 juillet à 14h30). Travailleuse acharnée, elle a composé près de 800 chansons, la première à l’âge de 13 ans, a passé 17 ans à chanter sur les navires de croisière de la compagnie new yorkaise Celebration At Sea, avant de se produire sur les scènes prestigieuses de l’Apollo et du Madison Square Garden aux côtés de Lord Kitchener et Mighty Sparrow, deux des plus grands calypsoniens. Combative Calypso Rose ? On ne survit pas à un cancer et deux infarctus sans une copieuse dose de grinta. Seuls ceux qui ont traversé pareilles épreuves peuvent chanter la vie avec pareille force.

En France, cette sémillante septuagénaire a remporté, début 2017, une Victoire de la Musique avec Far From Home (Because Music, 2016) : un album qui porte sur trois titres la signature musicale d’un certain Manu Chao… Aussi légendaire que les rythmes chaleureux des carnavals de son île natale, l’irrésistible doyenne conquiert aujourd’hui les scènes européennes avec une reconnaissance qui rappelle la formidable aventure musicale de Cesaria Evora ou Compay Segundo… Débordante de vitalité, elle chante l’amour avec une joie de vivre juvénile, et dénonce les injustices sociales avec une conscience politique tout aussi alerte !

 

Première partie de la soirée

Bombino
Niger
Blues Rock du désert

En savoir plus

 


 

amel brahim djelloul

 

PLUS TÔT DANS LA SOIRÉE

Moment Précieux
Cour de l'Archevêché

bcuc

 

PLUS TARD DANS LA SOIRÉE

Nuit des Forges
Parc des Ateliers