Les Soirées Suds, Théâtre Antique


Les Soirées Suds, Théâtre Antique


Les Moments Précieux, Cour de l'Archevêché


Les Moments Précieux, Cour de l'Archevêché


Les Nuits des Forges, Parc des Ateliers


Les Nuits des Forges, Parc des Ateliers

Isabelle Courroy & Shadi Fathi

MP2018, Quel Amour !

Mercredi 21 février 2018 - 18h 
Eglise Saint-Pierre, Saint-Pierre de Mézoargues

Isabelle Courroy & Shadi Fathi
l'Immobile Voyage

Isabelle Courroy & Shadi Fathi © Ralph Louzon

Durée : 1h

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Saint-Pierre de Mézoargues      Conservatoire de Musique du Pays d'Arles

En amont de la représentation, une étudiante du CFMI, en préparation du Diplôme universitaire de musicien intervenant, mène deux ateliers de médiation musicale auprès des élèves de l’école primaire de St-Pierre de Mézoargues.

A propos d'Isabelle Courroy >>
A propos de Shadi Fathi >>

En 2012 déjà, les festivaliers s’étaient laissé emporter avec délectation, lors d’un Moment Précieux, dans cet Immobile voyage fascinant. Semblant tout droit sortis des miniatures persanes, les sons du setâr, du zarb ou du daf rejoignent ici le souffle onirique des kaval d’Isabelle Courroy, inspirée par la musique des bergers de Thrace et d’Anatolie... Et de l’inouï de cette rencontre, s’élève une musique mélodieuse, limpide et intemporelle !

Spécialiste de musique contemporaine occidentale, Isabelle Courroy a suivi un parcours de flûtiste traversière classique avant de se former aux techniques de jeux traditionnels des kaval (flûtes obliques des Balkans), auprès de musiciens bulgares, grecs et turcs. Privilégiant les liens dynamiques qui relient la tradition à la création, son jeu interroge à la fois l’archaïsme et la modernité. Elle est à l’origine du quintette Aksak, musiques créatives des Balkans. En duo avec Djamchid Chemirani depuis 2006, elle évolue également dans le cadre de L’ensemble Multitudes et participe avec Bruno Allary, à la création du quintette marseillais Zaman Fabriq , ainsi qu’à l’enregistrement d’Il sole non si muove de la Cie Rassegna.

Née à Téhéran, de famille kurde, c’est auprès de Mehrdad Karim-Khavari, membre de la confrérie Ghaderyeh du Kurdistan que Shadi Fathi s’est initiée au daf (tambour perse sur cadre). Disciple de Ostad Dariush Talai, elle a étudié le setâr (luth perse à 3 cordes), qu’elle a adopté comme compagnon de route et dont elle devenait, dès l’âge de quinze ans, interprète soliste et concertiste. A la même époque et comme l’exige la tradition de la musique persane, elle aborde l’univers des rythmes par l’apprentissage du zarb (tambour perse). Installée en France depuis 2002, elle intègre de nombreux projets et retourne régulièrement en Iran où elle puise à la source de son art.

Revenir en arrière