Nuit des Forges - Parc des ateliers

Qu'elle soit électrique, électronique ou acoustique, l'avant-garde des musiques du monde a, aux Suds,à Arles, une scène à sa mesure : celle des Nuits des Forges. Implantée au pied du chantier de la Tour conçue par Frank Gehry pour la Fondation LUMA à Arles, au coeur d'une friche industrielle finement réhabilitée, cette scène accueille la création la plus novatrice.
5 min à pied du Théâtre Antique !
Ouverture des portes à 23h / Concert à 00h30
DJs Set avant et après les concerts, jusqu'à 4h du matin !

En partenariat avec :
LUMA 
Région SUD
NOVA

Yemen Blues . Yemen/Israël / 75 min.

Vendredi 12 juillet à 00h30 (ouverture des portes à 23h)

Formé autour de Ravid Kahalani, chanteur charismatique à la voix profonde, et de l’oudiste Omer Avital, ce groupe emblématique de la scène yéménite israélienne distille une musique aux mille et une saveur du Moyen-Orient. Un doux mélange de blues, d’afro-funk et de jazz. 

Avant et après le concert


Yemen Blues voit le jour en 2010. Fondé par le chanteur et compositeur israélien d’origine yéménite, Ravid Kahalani (voix et guembri), il réunit autour de ce leader, Aviv Cohen (batterie), Tomer Bar (clavier), ainsi que Shanir Blumenkranz (oud, basse). Leur son original s’impose dès le départ comme un nouveau langage musical, à la croisée des influences yéménites, ouestafricaines, latines et jazz et d’une "nouvelle culture musicale" chère à Ravid Kahalani. Si ce dernier s’inspire fortement de la tradition, son art s’est naturellement transformé au fur et à mesure des découvertes. "Quelque chose de naturel est arrivé à mon chant. À la suite de coups de coeur que j’ai éprouvés pour les artistes de l’Afrique du Nord et de l’Afrique de l’Ouest, je me suis mis à chanter comme eux. Mais cela m’a ramené vers mes racines et je me suis surpris à chanter une sorte de blues arabe africain. Je vois du blues dans chaque culture. Ça vient du même endroit, ça va au même endroit et ça m’a amené à un endroit dans lequel je peux chanter ma propre culture." Pour son premier album, le groupe collabore avec le directeur musical et producteur Omer Avital. Le journaliste israélien Dubi Lenz est l’un des premiers à écouter leur musique. Sentant immédiatement la puissance du projet, il contribue à leur participation au Babel Med à Marseille, qui sera d’ailleurs saluée comme la plus grande réussite du festival par Libération. Après la sortie remarquée de son premier album (Yemen Blues, Lev Group Media, 2011) et une tournée internationale de près de 300 concerts à travers les cinq continents, le deuxième album de Yemen Blues (Insaniya, Inzima Publishing, 2015), produit par le légendaire Bill Laswell (collaborateur de Brian Eno, John Zorn, Afrika Bambaataa et producteur de Rockit d’Herbie Hancock, Fela Kuti, George Clinton, Mick Jagger et FFF), accueille en featuring, Mariem Hassan, l’une des grandes voix du Sahara, ainsi que la star yéménite Tziyon Golan ou le grand rappeur français Oxmo Puccino.

© Zohar Ron

Kampire

Avant et après le concert

Martin Meissonnier
France

En savoir plus