PAUL WAMO concert / 45 min

Samedi 2 mars, 19h30
Théâtre d'Arles . Dans le cadre du festival Arles se livre

Concert précédé d'une restitution des ateliers slam menés par Paul Wamo auprès des élèves de 3e du collège Ampère à Arles et concours d’éloquence : des écoliers et collégiens déclament sur le thème de la liberté d’expression des jeunes.

Chef de file du slam en Nouvelle-Calédonie, rythmes kanaks et sonorités actuelles caractérisent son style. Écrivain de l’ici et de l’ailleurs, poète engagé à la révolte enjouée, ses mots percutent la tradition, traversent les océans chargés d’une électro explosive ou poussés par un souffle sensuel... 
Accompagné ici par Christophe Isselee (guitare, chœurs) et Ulrich Wolters (machines, clavier, flûte, saxophone, chœurs), l’artiste venu de l’océan le plus grand et le plus oublié du monde - déjà reçu au festival Les Suds, à Arles en juillet 2017 - nous parle de l’oubli, de victoires qui s’arrachent, qui se logent en chacun de nous, d’amour gueules grandes ouvertes, de mouvements sans fin et d’identités "face à face".

Paul Wamo Taneisi est né en 1981 en Nouvelle-Calédonie. Il grandit dans le quartier populaire de Rivière salée, en lisière de Nouméa, au sein d’une fratrie de cinq enfants. Touché par sa condition de déraciné, de nature introverti, il trouve dans l’écriture un moyen d’expression salutaire. Il écrit ses premiers textes au lycée en côtoyant des amis rappeurs, puis poursuit des études en Langues et Cultures Régionales à l'Université de Nouvelle-Calédonie. Devenu professeur de la langue kanak Drehu à Nouméa, il anime des ateliers d’initiation à la pratique du slam et publie en 2006, son premier recueil de poèmes Le pleurnicheur. Il choisit alors de se consacrer entièrement à son art et, associant la musique à ses textes, publie son premier livre CD intitulé J’aime les mots en 2008. En 2011, il crée le spectacle Shok ?! , mêlant textes engagés, danse traditionnelle (avec la troupe du Wetr) et contemporaine kanak (avec la compagnie Nyian). En 2013, sa performance solo EkoooO  est présentée au Musée du quai Branly dans le cadre de l’exposition Kanak, l’art est une parole. Lors de cette exposition, avec plusieurs artistes, il participe à l'album K Muzik, s’inscrivant en chef de file du slam local. Paru en 2014, son album Sol reçoit le Prix Électro-Musiques Urbaines (Flèches de la Musique, 2016) et le Prix des Musiques d’Ici (Festival Villes des Musiques du Monde, 2017). Figure emblématique et acteur incontournable de la scène artistique en Nouvelle-Calédonie, installé à Marseille depuis 2015, il participe à de nombreux projets artistiques autour de l’écriture et de l’oralité, il intervient aussi bien dans la rue, que dans les écoles et lors de manifestations culturelles dans les villes de France et d'ailleurs, et notamment à travers les Actions Culturelles des Suds.

"Il clame de tout son corps sa poésie, éructe les mots, crie et rugit en martelant le sol." Le Monde

"Le poète bat le rappel des tribus disséminées à la surface du monde, sa voix est l’étendard d’une nation qui se bâtit à chaque instant. Tout ici est mouvant, s’agence, s’agrège et c’est la parole qui donne consistance au chaos." France TV Info