Festival Les Suds, du 13 au 19 juillet 2015

La structure...

 

Suds, à Arles a vu le jour au mois de janvier 1996.

Né à l’initiative de passionnés et de professionnels de la culture méditerranéenne, Suds a pour but d’affirmer l’identité des pays de la Méditerranée et plus largement des Suds ; de promouvoir, diffuser leurs cultures, développer leur attractivité et contribuer à leur pleine reconnaissance dans l’espace européen et international.


A travers son festival de musiques du monde organisé en juillet, aujourd’hui internationalement reconnu, et par ses actions culturelles menées à l’année sur le territoire, Suds entend favoriser la diversité culturelle telle que définie par l’UNESCO dans la Déclaration universelle de 2001 et adoptée par tous les états membres, à savoir un « patrimoine commun mondial de l’humanité au bénéfice des générations présentes et futures ».


En effet, à l’heure où la mondialisation des échanges tend à uniformiser les repères sociaux et culturels, la découverte de l’Autre est source d’enrichissement et l’acceptation des différences, indispensable au développement d’un mieux vivre ensemble.


Ainsi, sur un mode convivial mais avec une exigence artistique revendiquée, le Festival suscite de nombreuses occasions de rencontres avec des artistes venus du monde entier : concerts intimistes, festifs ou majestueux dans le magnifique décor architectural qu’offre la cité arlésienne ; sans oublier des stages pour tous et, de nombreux temps d’échanges riches de sensations ou d’enseignements, bien au-delà du domaine strictement musical.


Permettre le foisonnement des idées, la densité et la diversité des émotions et les faire partager au plus grand nombre, telle est l’ambition de cette manifestation. Par ailleurs, Suds développe des collaborations avec d’autres instances culturelles régionales, nationales ou internationales, particulièrement au sein de quatre réseaux professionnels : Zone Franche, le Pôle Culture & Patrimoines, l’European Forum of Worldwide Music Festivals, la FAMDT et Poulpe Connexion, collectif des festivals de musiques du monde en Provence.


A travers sa directrice, Marie José Justamond, ou son administrateur, Stéphane Krasniewski, Suds est également sollicité pour des jurys (Prix de l’Océan Indien, Centre National de la Variété, Babel Med Music…), des expertises, des débats ou des formations pour les professionnels du secteur, en France ou à l’étranger. Suds s’investit également au sein de l’Office de Tourisme d’Arles, du Conseil de Développement du Pays d’Arles ou du Parc Naturel Régional de Camargue.


Si l’organisation d’un festival tous les ans en été, constitue la partie visible et reconnue d’un projet plus global qui vise à valoriser la diversité des cultures d’ici et d’ailleurs, nous avons choisi d’ancrer fortement cette démarche dans la riche réalité de notre territoire. En effet, SUDS, à ARLES œuvre pour une action culturelle soucieuse des réalités du territoire arlésien. L’histoire des populations en Camargue, la jeunesse des quartiers et les identités profondément méditerranéennes constituent une richesse sur laquelle reposent les fondements de l’engagement de Suds tout au long de l’année.


Cette démarche se manifeste par un accès démocratique aux pratiques et à la découverte des disciplines artistiques d’ici et d’ailleurs. D’octobre à juillet, près de 400 heures d’ateliers, de stages et d’actions de sensibilisation mettent en relation le public avec des artistes pédagogues. Plus de 500 enfants, jeunes et adultes y participent avec enthousiasme et, par un mouvement du Soi vers l’Autre, construisent un vivre ensemble conscient de la diversité.


Pour la deuxième année consécutive, Suds renouvelle l’expérience d’un projet thématique regroupant la plupart de nos actions culturelles sur le territoire arlésien. Protest Songs s’inscrit dans la continuité du projet Deltas qui avait réuni, autour de la thématique de la Nouvelle-Orléans, une centaine de chanteurs, danseurs et musiciens amateurs en 2015. 


Nous nous proposons d’explorer les Chants Populaires du XXe siècle par le prisme que nous a laissé l’un des plus célèbres ethnomusicologues : l’américain Alan LOMAX. L’obsession de mémoire et de transmission qui guidait sa démarche garantit une certaine objectivité et nous permet de questionner le rapport entre le Chant Populaire des différents territoires dont il a collecté le patrimoine. C’est cette résonance poétique autant que politique que nous souhaitons à notre tour explorer, grâce au talent et à la compétence d’un musicien spécialisé dans le chant italien, Xavier REBUT qui, avec le concours de Germana MASTROPASQUA, magnifique voix des répertoires d’Italie, guidera le parcours à travers ces chants. Sous leur direction artistique des ateliers ont été menés tout au long de l’année :


> une chorale d’adultes, mobilisés par les structures sociales du territoire arlésien, dans le cadre de l’action départementale Ensemble en Provencea été animée par Elsa Aubert, professeure de chant au Conservatoire de Musique du Pays d’Arles.


> avec le Conservatoire de Musique du Pays d’Arles, une soixantaine d’élèves de formation musicale sont réunis dans le cadre du projet A Chœur Battant.


> les musiciens de l’Harmonie du Pays d’Arles dirigée par Dominique Eldin, professeur de musique au Conservatoire ont travaillé sur des arrangements musicaux à partir des chants choisis par Xavier Rebut et Germana Mastropasqua afin d’accompagner les chanteurs lors de la restitution du projet.


> Danses urbaines avec MIGUEL NOSIBOR réunissant des jeunes des quartiers du Trébon, Barriol, Griffeuille et du village de Mas-Thibert, avec le soutien des centres sociaux, centre socio-culturel et maison de quartier de la ville. Ils participent à créer une chorégraphie originale autour des messages et valeurs de solidarité, d’espoir portés par les chants des travailleurs immigrés italiens, des révolutionnaires portugais de 1974 ou encore des hymnes ouvriers français, allemands ou espagnols.


Entre mai et juin 2016 plusieurs rendez-vous, tels que le Gala des Cultures Urbaines que Suds coordonnait cette année, la journée d’inauguration du Jardin Ethnobotanique du Marais du Vigueirat, et un week-end de création permettront de répéter cette création originale qui sera présentée au public le samedi 16 juillet 2016 à 17h30 (horaire à confirmer) au sein du Jardin d’été du Théâtre Antique !

 

Avec la Maison Centrale d’Arles, Suds organise des stages de chant ou de pratique instrumentale, concerts, Salons de musique (entretien/échange) avec des musiciens professionnels, rencontre avec Edwy Plenel et offre des opportunités d’intégration et d’échanges culturels aux détenus.

 

Une complicité étroite avec les éducateurs, les centres sociaux, les pôles de formation ou d’insertion, le Conservatoire de Musique du Pays d’Arles, les établissements scolaires et les associations de quartiers rend possible ces actions culturelles et consolide l’ancrage territorial auquel nous sommes tant attachés.

Les partenaires des Suds