Festival Les Suds, du 13 au 19 juillet 2015

Escapade aux Suds, à Arles !

 

 

Jeudi 14 juillet...

 

Les 5 agences régionales signataires de la Charte d’Aide à la diffusion - Spectacle Vivant en Bretagne, Réseau en Scène, l'Oara, l'Arcadi, et Odia Normandie - et le Festival Les Suds, à Arles se sont associés cette année pour offrir aux responsables de programmation de leurs régions, présents à Avignon, l’opportunité de venir découvrir le Festival Les SUDS, à ARLES et quelques acteurs arlésiens.

 

Un programme de rencontres, de concerts et de visites réservées !

 

12h30 : Apéro découverte, présenté par Marie-José Justamond, la directrice du festival des Suds

Entre 15h et 17h30,

Visite du Musée Départemental de l’Arles Antique
Visite du chantier de la Fondation LUMA architecte Franck Gehry
Une exposition des Rencontres de la Photographie

Sieste musicale DUO MARIANNE & CLEMENT GLEYZE dans les jardins de l’espace Van Gogh

 

17h30 : un concert au choix parmi les « Scène en ville » : SI MOH ou AZARAK

18h30 : un Apéritif dans un espace privatisé du Théâtre Antique pour se retrouver
  19h30 : Moment Précieux au Théâtre Antique avec ANOUAR BRAHEM

Virtuose incontesté du oud, ce compositeur inspiré prolonge une tradition qu’il sait rendre novatrice et atemporelle. Son jazz oriental, tissé de l’héritage musical classique du monde arabe est superbement actuel ! Transcendant les frontières musicales, il compose une musique exigeante, précieuse, enracinée et universelle. Sur la grande scène du Théâtre Antique, il a choisi de présenter en quartet, The Astounding Eyes of Rita, inspiré par la poésie du Palestinien Mahmoud Darwich (que Suds avait accueilli ici-même en 2008 avec Actes Sud, à l’occasion des trente ans de la célèbre maison d’édition arlésienne).

Il a sorti 12 albums, édités chez le prestigieux label allemand ECM dont c’est l’un des musiciens les plus atypiques ! Véritable concentré de paradoxes féconds, un classique suprêmement subversif, un solitaire résolument ouvert sur le monde, un "passeur de cultures " d'autant plus enclin à s'aventurer aux limites les plus extrêmes de lui-même, Anouar Brahem entend bien ne jamais céder d'un pouce sur des exigences esthétiques forgées au fil du temps sur un profond respect de la tradition. Et c'est sans doute parce qu'il a su reconnaître d'emblée cette complexité qui le fonde comme une force, qu'il a toujours cherché à faire de ce fourmillement d'influences et de passions disparates, la matière même de son travail et de sa création.

 

Suite au succès de cette rencontre, nous espérons vous proposer une nouvelle Escapade à l'occasion de la 22ème édition des SUDS, à ARLES du 10 au 16 juillet 2017.

 

 

 

 

 

 

Les partenaires des Suds