Protest Songs

Qu’il soit révolutionnaire ou amoureux, victorieux ou désespéré, engagé ou spectateur, le chant populaire témoigne et accompagne toutes les grandes mutations de nos sociétés, et ce grâce à une liberté d’expression, et donc de création, qui en fait une tradition vivante.

Dans la continuité du projet DELTAS, qui avait réuni autour de la thématique de la Nouvelle Orléans une centaine de chanteurs, danseurs et musiciens amateurs en 2015, nous vous avons proposé d’explorer les chants populaires du XXème siècle par le prisme que nous a laissé l’un des plus célèbres ethnomusicologues : Alan Lomax. Grand collecteur de blues, producteur de Woody Guthrie, Leadbelly ou encore Pete Seeger, contraint à l’exil par le sénateur Mac Carthy, il étendit son domaine de recherche aux répertoires italiens et espagnols, rassemblant un matériel d’une grande diversité et d’une grande qualité. L’obsession de mémoire et de transmission qui guidait sa démarche garantit une certaine objectivité et nous a permis de questionner le rapport entre le chant populaire des différents territoires dont il a collecté le patrimoine.

C’est cette résonance poétique autant que politique que nous avons souhaité à notre tour explorer, grâce au talent et à la compétence d’un musicien spécialisé dans le chant italien: Xavier Rebut, qui a guidé le parcours à travers ces chants avec le concours de Germana Mastropasqua, magnifique voix des répertoires d’Italie.

Si la tradition du chant populaire a l’apparence de l’immuabilité, une rapide étude de l’un des plus célèbres d’entre eux : Bella Ciao, prouve que non seulement chaque interprète est un auteur en puissance, le nombre de versions recensées en atteste, mais également que le contexte impacte le contenu, puisque de chant des Mondines -ses paysannes de la plaine du Pô-, cette chanson est devenue, au fil du temps, un hymne international à la résistance ! De l’espoir à la protestation, ces exemples illustrent parfaitement l’adaptabilité et la dualité du chant populaire qui en font un matériau de choix pour une création à deux voix.

Le projet PROTEST SONGS a réuni une centaine de participants qui ont suivi tout au long de l’année 2016 les ateliers suivants :

  • Instruments  : les musiciens de l’Harmonie du Pays d’Arles, dirigés par Dominique Eldin ont accompagné les chanteurs sur certains morceaux.

  • Chant : Elsa Aubert, professeure de chant au Conservatoire de musique du Pays d’Arles, a dirigé des  ateliers hebdomadaires de chant choral adulte

  • Danse : des stages de danse urbaine dirigés par Miguel Nosibor (Cie En Phase) avec les jeunes des centres sociaux Christian Chèze et Mas Clairanne, du centre socio-culturel Les Tuiles Bleues (Mas Thibert) et de l’ADDAP 13.

En complément des ateliers réguliers de pratique musicale et chorégraphique, des séances de création rassemblant l’ensemble des participants amateurs ont eu lieu dans le but de travailler sur la production finale et de créer une dynamique collective. Début juillet, des répétitions générales ont permis de déboucher sur une création originale, sous la direction de Germana Mastropasqua et Xavier Rebut, présentée au public le samedi 16 juillet 2016 au Jardin d'été.

La reconnaissance tant au niveau national qu’international du festival Les Suds, à Arles réside dans la richesse d’une programmation musicale qui fait sens. Si nos invitations artistiques émanent d’une grande exigence musicale, elles tiennent compte aussi des contextes historique, sociologique et plus largement géopolitique, des cultures singulières qu’elles représentent.

Le projet PROTEST SONGS a été mené en partenariat avec le Conservatoire de musique du Pays d’Arles. Il s’est inscrit dans la continuité du Chœur Battant qui a réuni 60 écoliers formés au chant par le Conservatoire et dont les représentations ont eu lieu les 20 juin 2016  à Tarascon et 22 juin 2016 à Saint-Martin-de-Crau.

Protest songs en images :

 >>Retrouvez toutes nos actions culturelles

 

Soutien :

Partenaires :

Le Conservatoire de musique du Pays d’Arles, L’EPACSA (centres sociaux Mas Clairanne du Trébon et Christian Chèze de Barriol), le centre socio-culturel Les Tuiles Bleues, L’association Musique et danse de Mas Thibert, L’ADDAP 13, Le Pôle Insertion du Pays d’Arles, Communauté d’Agglomération ACCM