Soirée Suds - Théâtre Antique

Écrin sous les étoiles, d’une beauté et d’une acoustique exceptionnelle, la scène du Théâtre Antique accueille des artistes de renommée internationale ou en découverte en France et en Europe. Chaque Soirée Suds offre deux concerts sublimés par la magie des lieux...

À noter : L'accés au Théâtre Antique est conditionné à la présentation d'un pass sanitaire et d'un justificatif d'identité pour toute personne à partir de 11 ans. Plus de détails sur notre FAQ >>

Leyla Mccalla . USA / 60 Min.

Vendredi 16 juillet à 21h30

Afin d’offrir un digne écrin à la poésie quasi centenaire de Langston Hughes qui célébrait sans concession et dans toute sa multiplicité l’identité noire, cette chanteuse multi-instrumentiste a pris la route du blues du Mississippi. Et c’est dans le terreau folk de la Nouvelle-Orléans où des rhizomes haïtiens avaient poussé au fil de l’Histoire, que cette New-yorkaise a retrouvé les gènes de la créolité qui irrigue ses veines.
Formée à la musique de chambre et révélée avec le Carolina Chocolate Drops, elle s’empare d’une guitare ou de son violoncelle pour embrasser délicatement les mots du poète… qu’elle mêle tout aussi élégamment à un vieil air créole égrené au banjo ou à des compositions originales issues de son album Capitalist Blues. Accompagnée de musiciens qui savent laisser toute sa place à son chant engagé, la voix sincère et la personnalité désarmantes de naturel de cette belle artiste ne pourront que vous toucher !


Leyla McCalla chante en français, créole haïtien et anglais, joue du violoncelle, du banjo ténor et de la guitare. En 2010, rejoignant les terres métisses de La Nouvelle-Orléans, elle retrouve ses racines haïtiennes et peut enfin créer la musique à laquelle elle aspire. Alors qu'elle joue du Bach dans la rue, elle est repérée et intègre le groupe Carolina Chocolate Drop. En 2013, elle sort l'album Vari-Colored Songs, hommage vibrant aux textes du poète afro-américain Langston Hughes et au folklore Haïtien et Cajun. Après une participation au projet du saxophoniste Raphaël Imbert Music Is My Home, Leyla McCalla sort en 2016 A Day For The Hunter, A Day For The Prey avec sa vision de traditions musicales entrelacées ; chansons d’esclaves créoles, ballades folkloriques haïtiennes et jazz pour ensemble à cordes. Son dernier album The Capitalist Blues est inspiré par le climat socio-politique tendu des États-Unis. Refusant le pessimisme et le cynisme qu’engendre la société capitaliste, ses chansons transcendent leur propre mélancolie et portent un message de résistance. Du jazz traditionnel de La Nouvelle-Orléans à la zydeco de la Louisiane en passant par le rara haïtien, cet album marque un changement de direction par rapport à l'approche folk des deux premiers.
Avec Shawn Myers (batterie), Peter Olynciw (basse) et David Hammer (guitare).

Vendredi 16 juillet, retrouvez Leyla McCalla au Salon de Musique.


©
 Greg Miles


Souad Massi

Deuxième partie de soirée

SOUAD MASSI
Algérie-France

En savoir plus

 

En début de soirée 

LINA_ RAÜL REFREE
Moment Précieux aux Alyscamps

En savoir plus