Soirée Suds - Théâtre Antique

Écrin sous les étoiles, d’une beauté et d’une acoustique exceptionnelle, la scène du Théâtre Antique accueille des artistes de renommée internationale ou en découverte en France et en Europe. Chaque Soirée Suds offre deux concerts sublimés par la magie des lieux...

À noter : L'accés au Théâtre Antique est conditionné à la présentation d'un pass sanitaire et d'un justificatif d'identité pour toute personne à partir de 11 ans. Plus de détails sur notre FAQ >>

En soutien à SOS Méditerranée  Une Soirée Suds en soutien aux actions de SOS Méditerranée.

Oum & M-Carlos HALS . Maroc-Cuba-France / 45min.

Samedi 17 juillet à 21h30

CRÉATION À L'INSTITUT DU MONDE ARABE DE PARIS

En un remarquable équilibre, les envoûtantes mélopées arabes de Oum El Ghaït Ben Essahraoui se mêlent au saxophone et aux pulsations électros du Cubain Carlos Mejias pour créer une musique atmosphérique.
Sur scène, ils improvisent à partir des émotions unanimement traversées au fil de la crise sanitaire mondiale : peur de l’inconnu, confusion, acceptation, onirisme, espoir, impatience ou patience et euphorie. Sept états chantés en darija, l’arabe dialectal marocain, et déclinés selon l’humeur du moment… ce qui devrait ne pas manquer de vous faire gagner un autre état : celui de la douce transe psychédélique !


Oum, Africaine d’origine amazighe née à Casablanca, incarne l’essence de la femme moderne, combative, attentive aux mondes extérieurs et intérieurs. En darija, l’arabe populaire marocain, ou en berbère, son chant lui a ouvert une carrière d’abord nationale, avec deux albums qui l’ont hissé au rang d’égérie. En traversant la Méditerranée en 2013, elle séduit le public français avec Soul of Morroco, un album qui dessine un portrait soul-jazz et oriental de la jeune diva. Les concerts s’enchaînent et le public européen découvre une artiste généreuse qui réalise une fusion inédite et d’une grande authenticité. Deux ans plus tard, Zarabi, enregistré aux portes du Sahara, approfondit l’orientation esthétique privilégiée par Oum tout en portant un discours sur la nécessité de préserver la nature et les microsociétés traditionnelles. Sa notoriété grandissante la stimule vers une expression plus riche encore. Elle confie la réalisation artistique de Daba, sorti en 2019, à l’exigeante oudiste expérimentale et poétesse palestinienne Kamylia Joubran. Les deux femmes unissent les saveurs acoustiques du oud, de la contrebasse, de la trompette, de la basse et des percussions à des textures électroniques subtiles, plus proches des avant-gardes que du tout venant des dance-floors. Et par-dessus s’élève le chant profond d’Oum, son âme et sa poésie combative et chaleureuse. En 2021, en duo avec Carlos Mejias, c’est à l’Institut du Monde Arabe de Paris qu’elle pose les bases de Hals, projet expérimental à travers lequel les musiciens jouent le jeu de l’improvisation, et de la redécouverte de soi dans un contexte imprégné d’incertitude mais où chacun doit trouver ses marques pour composer la suite.

Samedi 17 juillet, retrouvez Oum au Salon de Musique

© DR


Gaël Faye

Deuxième partie de soirée

GAËL FAYE
Burundi-Rwanda-France

En savoir plus

 
Chants de l'aurès

En début de soirée 

PINO DE VITTORIO
Moment Précieux aux Alyscamps

En savoir plus